« Magiciennes baroques »

Magiciennes, sorcières, ou plus joliment enchanteresses, implacablement cruelles ou charitables, elles n’ont cessé d’inspirer les plus beaux vers, les plus belles stances, pourvu qu’elles soient ambiguës et mystérieuses…
Véritables muses des compositeurs baroques, de nombreux opéras se sont basés sur leur légende, développant des couleurs musicales expressives mêlant extase et ivresse des sentiments.

Lucile Richardot

Mezzo soprano au timbre troublant et généreux, elle a été initiée aux Petits Chanteurs à la Croix de Lorraine d’Epinal, formée à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, puis au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris en musique ancienne.

En 2018 elle reçoit une pluie de récompenses : Diapason d’Or de l’année en catégorie baroque vocal, le Choc de l’année du magazine Classica, un Diamant d’Opéra Magazine, le Prix de la Critique allemande du disque.

Jean-Luc Ho

Dès son plus jeune âge, Jean-Luc Ho se passionne pour les claviers anciens : il commence à huit ans l’apprentissage du clavecin et s’initie à l’orgue, puis au clavicorde. Lauréat du conservatoire de Paris-CNSMDP en 2006 il reste marqué par l’enseignement de Blandine Verlet. Il incarne la génération montante du clavecin français.

Lucile Richardot, mezzo soprano
Jean-Luc Ho, claveciniste

« Magiciennes baroques »

Magiciennes, sorcières, ou plus joliment enchanteresses, implacablement cruelles ou charitables, elles n’ont cessé d’inspirer les plus beaux vers, les plus belles stances, pourvu qu’elles soient ambiguës et mystérieuses…
Véritables muses des compositeurs baroques, de nombreux opéras se sont basés sur leur légende, développant des couleurs musicales expressives mêlant extase et ivresse des sentiments.

Lucile Richardot

Mezzo soprano au timbre troublant et généreux, elle a été initiée aux Petits Chanteurs à la Croix de Lorraine d’Epinal, formée à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, puis au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris en musique ancienne.

En 2018 elle reçoit une pluie de récompenses : Diapason d’Or de l’année en catégorie baroque vocal, le Choc de l’année du magazine Classica, un Diamant d’Opéra Magazine, le Prix de la Critique allemande du disque.

Jean-Luc Ho

Dès son plus jeune âge, Jean-Luc Ho se passionne pour les claviers anciens : il commence à huit ans l’apprentissage du clavecin et s’initie à l’orgue, puis au clavicorde. Lauréat du conservatoire de Paris-CNSMDP en 2006 il reste marqué par l’enseignement de Blandine Verlet. Il incarne la génération montante du clavecin français.

Lucile Richardot, mezzo soprano
Jean-Luc Ho, claveciniste

Fermer le menu