ENSEMBLE EOLUS
Samedi 14 Juillet à l'arrivée du télésiège du Crêt du Midi (Praz-sur-Arly) à 14h30
GRATUIT

« Simfonia da Guerra, da caccia e pastorale »

Les musiciens pratiquent les « hauts instruments » que sont trompettes, cors, hautbois et basson et sont habitués au répertoire baroque de plein air. Ils nous réjouiront de diverses « sinfonies » guerrières, de chasses ou pastorales, des meilleures pages de Vivaldi, Telemann ou Haendel, dans un cadre leur étant tout naturellement adapté et au travers d’un programme dédié à notre festival.

Ensemble Eolus

Derrière ce vocable en référence au dieu “souffleur” se regroupent des spécialistes des instruments à vent anciens des XVIIe et XVIIIe siècles.

Passionnés par le répertoire baroque et nourris dans leur pratique par un patient travail de recherche, tant musicologique qu’organologique (science des instruments de musique), ils utilisent leurs instruments sous leur forme la plus historique possible, avec un mode de jeu laissant peu de place aux compromis actuels.

Ces options se traduisent par un son très typé, tantôt noble ou tendre, parfois rustique et coloré qui restitue en tout cas l’atmosphère des ensembles à vent de l’époque baroque.

Jean-François Madeuf et Olivier Picon, trompette et cor naturels

Elsa Frank et Katharina Andres, hautbois et hautbois d’amour

Jérémie Papasergio, basson et serpent

**GRATUIT**

« Simfonia da Guerra, da caccia e pastorale »

Les musiciens pratiquent les « hauts instruments » que sont trompettes, cors, hautbois et basson et sont habitués au répertoire baroque de plein air. Ils nous réjouiront de diverses « sinfonies » guerrières, de chasses ou pastorales, des meilleures pages de Vivaldi, Telemann ou Haendel, dans un cadre leur étant tout naturellement adapté et au travers d’un programme dédié à notre festival.

Ensemble Eolus

Derrière ce vocable en référence au dieu “souffleur” se regroupent des spécialistes des instruments à vent anciens des XVIIe et XVIIIe siècles.

Passionnés par le répertoire baroque et nourris dans leur pratique par un patient travail de recherche, tant musicologique qu’organologique (science des instruments de musique), ils utilisent leurs instruments sous leur forme la plus historique possible, avec un mode de jeu laissant peu de place aux compromis actuels.

Ces options se traduisent par un son très typé, tantôt noble ou tendre, parfois rustique et coloré qui restitue en tout cas l’atmosphère des ensembles à vent de l’époque baroque.

Jean-François Madeuf et Olivier Picon, trompette et cor naturels

Elsa Frank et Katharina Andres, hautbois et hautbois d’amour

Jérémie Papasergio, basson et serpent

**GRATUIT**

Fermer le menu