« Portraits de femmes »

Trois femmes ont marqué le XVIIe siècle musical :

Francesca Caccini, soprano, fille de Giulio compositeur florentin, charme jusqu’à la cour de France ; on lui doit l’un des premiers opéras du début de l’époque.

Isabella Leonarda, religieuse, consacre son activité de compositrice et de chanteuse au service du couvent des Ursulines de Novare dans le Piémont.

Élisabeth Jacquet de la Guerre, claveciniste, fut l’une des interprètes les plus appréciées de Louis XIV.

À ces compositrices sont associées quelques sonates françaises et italiennes dont les titres évoquent des portraits féminins. Retrouvez dans ces pièces, Monica, la jeune novice qui refuse d’entrer au couvent, La Moretta, petite Maure espiègle et changeante ou la Visionnaire aux multiples caractères décrite par François Couperin.

Clématis

La clématis, une fleur odorante qui représente le principe de l’idéalisme et de la créativité… Voilà qui justifie parfaitement le nom donné à cet ensemble, en 2001, par Stéphanie de Failly : « créativité » parce que ce répertoire ne peut vivre que par le biais d’une interprétation basée sur l’instant et le renouvellement, « idéalisme » parce que seul le respect des sources authentiques permet cette créativité.

Stéphanie de Failly, violon et direction
Amandine Solano, violon
Robin Pharo, viole de gambe
Brice Sailly, orgue et clavecin

« Portraits de femmes »

Trois femmes ont marqué le XVIIe siècle musical :

Francesca Caccini, soprano, fille de Giulio compositeur florentin, charme jusqu’à la cour de France ; on lui doit l’un des premiers opéras du début de l’époque.

Isabella Leonarda, religieuse, consacre son activité de compositrice et de chanteuse au service du couvent des Ursulines de Novare dans le Piémont.

Élisabeth Jacquet de la Guerre, claveciniste, fut l’une des interprètes les plus appréciées de Louis XIV.

À ces compositrices sont associées quelques sonates françaises et italiennes dont les titres évoquent des portraits féminins. Retrouvez dans ces pièces, Monica, la jeune novice qui refuse d’entrer au couvent, La Moretta, petite Maure espiègle et changeante ou la Visionnaire aux multiples caractères décrite par François Couperin.

Clématis

La clématis, une fleur odorante qui représente le principe de l’idéalisme et de la créativité… Voilà qui justifie parfaitement le nom donné à cet ensemble, en 2001, par Stéphanie de Failly : « créativité » parce que ce répertoire ne peut vivre que par le biais d’une interprétation basée sur l’instant et le renouvellement, « idéalisme » parce que seul le respect des sources authentiques permet cette créativité.

Stéphanie de Failly, violon et direction
Amandine Solano, violon
Robin Pharo, viole de gambe
Brice Sailly, orgue et clavecin

Fermer le menu