« Chants de la Naples Espagnole - 1501 – 1647
anonymes et traditionnels »

Un choix de chansons que l’on entendait dans les rues de Naples, au quotidien ou lors des fêtes populaires, à l’époque du vice-règne espagnol, période historique marquée par la naissance du baroque. Ce répertoire populaire, des villanelles de la fin de la Renaissance jusqu’à Lo Guarracino, pièce la plus représentative du début 18ème siècle, est une précieuse clé de lecture de la musique baroque napolitaine à cause de l’influence directe qu’il eut sur l’œuvre des grands compositeurs.

Le Neapolis Ensemble

L’ensemble s’est formé en 2003, à l’occasion d’un premier concert au festival baroque de

Saint-Michel-en-Thiérache. Son répertoire est celui de la tradition musicale populaire, qui, à Naples, s’est depuis toujours entrelacée aux compositions de musique savante. Il se produit avec des instruments typiquement populaires qui gardent à ces chants la légèreté qui faisait de cette musique un agrément de la vie de tous les jours.

Maria Marone, voix

Claudio Bottino, guitare
Fabio Soriano, instruments à vent

Mauro Squillante, mandoloncello

« Chants de la Naples Espagnole - 1501 – 1647
anonymes et traditionnels »

Un choix de chansons que l’on entendait dans les rues de Naples, au quotidien ou lors des fêtes populaires, à l’époque du vice-règne espagnol, période historique marquée par la naissance du baroque. Ce répertoire populaire, des villanelles de la fin de la Renaissance jusqu’à Lo Guarracino, pièce la plus représentative du début 18ème siècle, est une précieuse clé de lecture de la musique baroque napolitaine à cause de l’influence directe qu’il eut sur l’œuvre des grands compositeurs.

Le Neapolis Ensemble

L’ensemble s’est formé en 2003, à l’occasion d’un premier concert au festival baroque de

Saint-Michel-en-Thiérache. Son répertoire est celui de la tradition musicale populaire, qui, à Naples, s’est depuis toujours entrelacée aux compositions de musique savante. Il se produit avec des instruments typiquement populaires qui gardent à ces chants la légèreté qui faisait de cette musique un agrément de la vie de tous les jours.

Maria Marone, voix

Claudio Bottino, guitare
Fabio Soriano, instruments à vent

Mauro Squillante, mandoloncello

Fermer le menu