Nulla Dies Sine Musica
Dimanche 14 Juillet à l'arrivée du télésiège du Crêt du Midi (Praz-sur-Arly) à 14h30
GRATUIT

« The Fairie Round »

Ce programme pour cinq cuivres, reposant largement sur des transcriptions des plus grands compositeurs du moment : Matthew Locke, Antony Holborne, John Adson, John Dowland, Thomas Simpson, etc… démontrera toute la richesse et la complexité de la musique anglaise des XVIe et XVIIe siècles.

Un voyage musical en compagnie de musiciens polyvalents jouant sur instruments historiques.

Nulla Dies Sine Musica

En 2006 Amélie Pialoux et Guy Estimbre créent l’ensemble pour faire vivre le patrimoine de la collection personnelle de Guy : plus de 400 cuivres au total !
La difficulté n’est pas de jouer de tous ces instruments mais d’en jouer dans le même concert : « Lors d’un concert, c’est une vraie performance : on est tous les cinq côte à côte avec notre instrument pour la pièce à jouer, mais derrière nous on a deux tables blindées d’instruments dont on joue tour à tour ! », explique Amélie.
Nous découvrirons des instruments emblématiques tels que cornets à bouquin, serpent et autres sacqueboutes.

Amélie Pialoux, Sylvain Fargeix, cornets à bouquin
Hugo Liquière, Adrien Muller, sacqueboutes
Guy Estimbre, serpent, sacqueboute
Sébastien Hervier, percussions

**GRATUIT**

« The Fairie Round »

Ce programme pour cinq cuivres, reposant largement sur des transcriptions des plus grands compositeurs du moment : Matthew Locke, Antony Holborne, John Adson, John Dowland, Thomas Simpson, etc… démontrera toute la richesse et la complexité de la musique anglaise des XVIe et XVIIe siècles.

Un voyage musical en compagnie de musiciens polyvalents jouant sur instruments historiques.

Nulla Dies Sine Musica

En 2006 Amélie Pialoux et Guy Estimbre créent l’ensemble pour faire vivre le patrimoine de la collection personnelle de Guy : plus de 400 cuivres au total !
La difficulté n’est pas de jouer de tous ces instruments mais d’en jouer dans le même concert : « Lors d’un concert, c’est une vraie performance : on est tous les cinq côte à côte avec notre instrument pour la pièce à jouer, mais derrière nous on a deux tables blindées d’instruments dont on joue tour à tour ! », explique Amélie.
Nous découvrirons des instruments emblématiques tels que cornets à bouquin, serpent et autres sacqueboutes.

Amélie Pialoux, Sylvain Fargeix, cornets à bouquin
Hugo Liquière, Adrien Muller, sacqueboutes
Guy Estimbre, serpent, sacqueboute
Sébastien Hervier, percussions

**GRATUIT**

Fermer le menu